Retour d’expérience, cursus Atlans

Blog | Retour d’expérience, cursus Atlans

Retour d'expérienceRetour d’expérience du stage de 3 jours qui clôt un cursus de formation Atlans. Au cours de ce cursus, nous avons pu nous entraîner à l’attention au présent. Grâce à cette attention, nous découvrons et lâchons ce qui, dans nos attitudes, nous enchaîne au passé et alimente nos tensions et souffrance. Par cette détente, nous gagnons en bien-être et nous pouvons développer de nouveaux rôles plus constructifs.

Retour d’expérience: la découverte de soi,…

Nous ne nous libérerons du connu que par la (re)connaissance des mécanismes qui sous-tendent nos attitudes. Seule l’attention au moment où s’exprime notre comportement, nous ouvre un autre chemin. Car c’est dans l’instant même où surgit la crispation émotive, la rêverie involontaire ou la tension physique que nous pouvons agir. Agir dans le sens de stopper le mécanisme en cours et accéder immédiatement à un bien-être/allègement.

  • Au cours d’une longue marche en pleine nature, nous expérimentons une perception de soi-même. Alors s’opère un allègement global.
  • Durant ces trois jours, la pratique de l’attention nous ramène à ici et maintenant. Nous avons laissé passer nos rêveries parasites qui nous en éloignaient et pu revenir au présent.
  • Par cet entraînement, il nous apparaît brusquement que des habitudes de comportement s’installaient alors qu’elles ne sont plus nécessaires dans ce contexte. Là nous avons le choix de s’y complaire par confort, ou de découvrir un autre possible.
  • La présence du groupe apporte une multiplicité de vécus et de point de vue et permet un accompagnement de chacun.

…Une ouverture à de nouveaux rôles constructifs

Le chemin est simple: c’est toujours au moment présent que l’évolution est possible. C’est bien au moment présent qu’est le possible, le nouveau, l’inconnu. Or l’inconnu fait peur. Et c’est cela notre contradiction. Car nous voulons aller mieux et nous débarrasser de ce qui nous crée de la souffrance. Or l’inconnu nous fait tellement peur qu’inconsciemment, nous trouvons des justifications pour rester dans notre situation. En nous attachant à cette justification, nous nous enchaînons un peu  plus.

  • Seul, nous sommes emberlificotés, dans tout un système d’habitudes et de justifications: “je veux m’en sortir, mais je ne lâche rien, je tiens à certaines prérogatives ou idées… je me fais plaindre, je sollicite le regard de compassion de l’autre…”
  • En groupe, nous nous accompagnons mutuellement sans prise en charge excessive de l’autre. Car la persévérance de l’un dans la pratique d’attention consciente encourage les autres.  Puis, la prise de conscience de l’un sur ses habitudes élargit la compréhension des autres.
  • Peu à peu, par des prises de conscience successives, nous développons de nouveaux comportement plus constructifs: être simplement soi et s’adapter aux attitudes des autres sans se nier.

Il n’ y a pas de recette miracle. Etre présent à soi-même dans l’instant c’est, en prenant conscience de l’habitude acquise et du mécanisme de son comportement, avoir le pouvoir de dire STOP!

Crédit image: Suju de Pixabay et Nathalie Vanlaethem

Articles liés

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Mes préférences de confidentialité
Quand vous visitez ce site Web, il peut stocker des informations transmises par votre navigateur sous la forme de cookies ou de technologies similaires.
Vous pouvez changer ici vos préférences de confidentialité. Merci de noter que le blocage de certains cookies peut impacter votre expérience sur notre site ainsi que les services qu'il offre.
Ils nous servent à améliorer notre site Web et votre expérience de navigation. Vous pouvez, à tout moment, modifier vos choix cookies en bas de nos pages.