Pratique attentionnelle active © et handicap

Blog | Pratique attentionnelle active © et handicap

pratique attentionnelle active© et handicapPratique Attentionnelle Active © et handicap: c’est le sujet central de l’article publié récemment dans la revue Sexualités humaines n°43. Les auteures de l’article démontrent comment cette pratique facilite le dialogue sur la sexualité entre aidants et handicapés. Pour cela elles s’appuient sur les résultats de la formation qu’elles animent:”accompagner la sexualité des jeunes et communiquer sur la vie relationnelle et affective et sexuelle“, délivrée régulièrement à la Fondation Hardy. 

Une étape essentielle: la connaissance de soi

Tout d’abord, l’article souligne que “le mécanisme sur lequel la formation va s’appuyer est l’attention“. En effet, “un travail particulier de l’attention va permettre aux participants d’observer l’influence de leurs états mentaux (croyances, jugements) et émotifs (gêne, peur, tabou).” Ainsi l’approche est simple. Et la Pratique Attentionnelle Active © va s’expérimenter en deux étapes qui concourent à la connaissance de soi:

  • En premier lieu, utiliser ses tensions physiques comme repères. A la fois de manière statique (posturale) et de manière dynamique (en situation de paroles).
  • Ensuite, constater la manière dont sa communication est filtrée par les jugements portés sur les autres. Puis constater que les émotions et les tensions ressenties participent aussi à cette communication.

Pratique attentionnelle active © et handicap

Alors qu’apporte la formation dispensée à la Fondation Hardy. De fait, elle est destinée aux professionnels qui accompagnent des jeunes en situation de handicap: psychologues, éducateurs, infirmiers… Et l’objectif est de leur permettre d’enrichir leur posture professionnelle en vue de favoriser la santé sexuelle des jeunes en situation de handicap. Ainsi, il s’agit bien de former un public qui va lui-même transmettre et partager ce que la formation lui apporte.

Alors, d’une part, la formatrice Claude Giordanella, forme aux 7 principes de la santé sexuelle. De manière très pédagogique, les thèmes de l’autonomie, la satisfaction réciproque, le respect etc. sont abordés sans tabou. Et, d’autre part, la formatrice Véronique Leralle, forme à la pratique attentionnelle active © et handicap. Car les deux aspects ne vont pas l’un sans l’autre et il y a une réelle convergence entre les deux formatrices.

Des impacts positifs et encourageants

Enfin, l’article met l’accent sur l’évolution des représentations personnelles des participants. Ceux-ci ont observé un glissement de perspective. En effet, ils disent être passés d’une interrogation souvent inquiète sur leur environnement (l’autre, le contexte) à la découverte de repères internes (mes tensions, émotions et pensées). Ce changement de paradigme a produit un soulagement: au lieu de vouloir changer l’autre, les participants ont découvert une approche qui les concernent directement.

Crédit image: Chiplanay de Pixabay

 

 

 

Articles liés

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Mes préférences de confidentialité
Quand vous visitez ce site Web, il peut stocker des informations transmises par votre navigateur sous la forme de cookies ou de technologies similaires.
Vous pouvez changer ici vos préférences de confidentialité. Merci de noter que le blocage de certains cookies peut impacter votre expérience sur notre site ainsi que les services qu'il offre.
Ils nous servent à améliorer notre site Web et votre expérience de navigation. Vous pouvez, à tout moment, modifier vos choix cookies en bas de nos pages.