La résilience: un atout au fond de soi

Blog | La résilience: un atout au fond de soi

Nous avons tous un atout-maître au fond de soi: la capacité de résilience. En cette période de changement extrême de notre environnement, elle est LA clé pour reprendre sa vie en main.

« Aptitude d’une personne à « rebondir » à la suite d’un évènement fort, un surmenage, un choc ou une modification de son environnement. » J.M.Josset et N.Vanlaethem

Je partage avec vous cette approche qui permet de:

  • – Porter un regard réflexif sur soi, sans justification, ni interprétation et sans intellectualiser ce qui arrive.
  • – Apprendre à apprendre de soi (ses expériences) par soi (un nouveau regard) et pour soi (sa propre évolution).
  • – Aller vers une meilleure connaissance de soi et de ses mécanismes comportementaux, cognitifs et émotionnels.

Et, ainsi de passer d’une spirale descendante et improductive à une spirale bienfaisante qui fait retrouver notre aptitude à la résilience.

résilience

D’habitude: une spirale improductive

Avec cette approche, observons ce qui se passe en nous d’habitude, par le biais de ce questionnement:

  • – Où ressentons-nous la peur, la lassitude, l’indécision, la frustration…? Chez soi, bien sûr, dans notre psyché (émotions, pensées) et dans notre corps (tensions musculaires, maux). Tout cela est donc bien en soi.
  • – Est-ce la seule et unique fois que nous ressentons la peur, la lassitude, l’indécision, la frustration…? NON! Là, nous pouvons constater que nous ressentons ces états d’âmes dans plusieurs contextes.
  • – Que fait-on d’habitude? Nous accusons l’autre (la Covid 19, le confinement, le manager, le collègue etc.) d’en être la cause. Ainsi nous nous défaussons sur l’autre.

D’habitude, nous attribuons à l’autre, quelqu’il soit, la cause de notre malheur. Et nous glissons dans une spirale descendante et improductive où règnent des états émotionnels envahissants et des comportements inadaptés. Tant que nous accorderons à l’autre la cause de notre mal-être, nous n’avons pas (ou peu) la possibilité de changer le cours des choses. Nous faisons dépendre notre bien-être et notre mal-être de l’autre, du contexte qui change etc. Et nous râlons!

Retrouver notre capacité de résilience

Comment?

C’est là, dans ce tout petit interstice de temps (une micro seconde d’attention) que tout se joue. facile à dire? Plutôt facile à faire, avec un peu d’entraînement. Par exemple:

  • – Etre présent à son ressenti, ne pas le nier, ne pas le juger ni se juger.
  • – Stopper les accusations et critiques (même justifiées) vis à vis de l’autre. Simplement parce que plus on accuse et plus en s’enferme dans sa coquille.
  • – Stopper un instant le continuum des pensées et leur bataillon d’états d’âmes.
  • – Se rappeler qu’il s’agit de soi et de sa capacité d’adaptation, capacité à « surmonter » ce qui paraissait insurmontable.

Dans ce court interstice, la spirale peut s’inverser, la résilience est là.

Crédit image: Katinkavom Wolfenmond by Pixabay (bandeau) et Open Clipart-Vectors (éclair)

Pour aller plus loin: La boîte à outils des soft-skills, Dunod, 2020. J.M.Josset et N.Vanlaethem.

Autres billets:

Articles liés

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Mes préférences de confidentialité
Quand vous visitez ce site Web, il peut stocker des informations transmises par votre navigateur sous la forme de cookies ou de technologies similaires.
Vous pouvez changer ici vos préférences de confidentialité. Merci de noter que le blocage de certains cookies peut impacter votre expérience sur notre site ainsi que les services qu'il offre.
Ils nous servent à améliorer notre site Web et votre expérience de navigation. Vous pouvez, à tout moment, modifier vos choix cookies en bas de nos pages.