« Ah Bon!? » le pouvoir de l’intonation

Blog | « Ah Bon!? » le pouvoir de l’intonation

Le pouvoir de l’intonation est encore plus fort sur les mots anodins que nous lâchons parfois automatiquement. Ainsi ce « Ah bon?! » qui m’est répondu alors que je viens d’annoncer une information. L’intonation me paraît lourde de suspicion et me fait réagir. Or mon interlocuteur ne le voit pas comme ça… du moins c’est ce qu’il dit.

Qui a tort qui a raison? Sans doute aucun des deux. Voyons plutôt comment l’intonation joue un rôle plus particulièrement dans les petites expressions anodines.

Comme aussi,  cet extrait, ci-dessous, d’un dialogue entre deux hommes H1 et H2, tiré de la pièce de Nathalie Sarraute « Pour un oui pour un non ». Deux hommes s’affrontent pour un rien, une expression lâchée par l’un crée la discorde. Tout réside dans ce pouvoir de l’intonation.

  • « H.2 : Eh bien… Tu m’as dit il y a quelque temps… tu m’as dit… quand je me suis vanté de je ne sais plus quoi… de je ne sais plus quel succès… oui… dérisoire… quand je t’en ai parlé… tu m’as dit : « C’est bien… ça… »
  • H.1 : Répète-le, je t’en prie… j’ai dû mal entendre.
  • H.2, prenant courage : Tu m’as dit : « C’est bien… ça… » Juste avec ce suspens… Cet accent…
  • H.1 : Non mais vraiment, ce n’est pas une plaisanterie ? Tu parles sérieusement ?
  • H.2 : Oui. Très. Très sérieusement.
  • H.1 : Et alors je t’aurais dit : « C’est bien, ça ? »
  • H.2, soupire : Pas tout à fait ainsi… il y avait entre « C’est bien » et « ça » un intervalle plus grand : « C’est biiien… ça… » Un accent mis sur « bien »… un étirement : « biiien… » et un suspens avant que « ça » arrive… ce n’est pas sans importance. »

Le pouvoir de l’intonation

Déjà, le psychologue Albert Mehrabian avait détecté ce pouvoir de l’intonation dans une étude menée en 1967 sur l’expression de sentiments. Ainsi, les résultats montraient que :

  • 7 % de la communication est Verbale (signification et sens donné aux mots)
  • 38 % de la communication est Vocale (intonation et son de la voix)
  • 55 % de la communication est Visuelle (attitude : expressions du visage et du langage corporel).

Ainsi, c’est près de 40% de notre communication qui passe par la voix et l’intonation. On y trouve aussi le rythme plus ou moins rapide, la tonalité plus ou moins grave ou aigüe, les silences…

Crédit image: OpenClipart_Vectors de Pixabay (bandeau), Vidéo de l’auteure.

Interprétation ou perception de la réalité? voir aussi les billets:

Articles liés

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Mes préférences de confidentialité
Quand vous visitez ce site Web, il peut stocker des informations transmises par votre navigateur sous la forme de cookies ou de technologies similaires.
Vous pouvez changer ici vos préférences de confidentialité. Merci de noter que le blocage de certains cookies peut impacter votre expérience sur notre site ainsi que les services qu'il offre.
Ils nous servent à améliorer notre site Web et votre expérience de navigation. Vous pouvez, à tout moment, modifier vos choix cookies en bas de nos pages.